DES SPECIMENS PAS COMME LES AUTRES

 

 

 

 

Ces spécimens ont pour point commun:

- une double perforation "SPECIMEN" et "ANNULE"

- l'année 1921, écrite comme telle, sous forme de date fantaisiste (9211) ou par leurs signataires (Laferriere et Aupetit)

- deux ou trois bandes perforées, apparemment illisibles.

 

D'après Marc Béoutis, ces bandes sont composées de la répétition de trois caractères cyrilliques :

БНБ

abréviation de

 Българска народна банка

 

qui signifie BANQUE NATIONALE BULGARE, comme on peut le voir sur le billet suivant.

 

Pour achever de nous convaincre, voici un extrait du livre publié en 2014 par la Banque Centrale de Bulgarie à l'occasion du 135ème anniversaire de sa fondation:

 

Deux spécimens bulgares présentant les mêmes bandes micro-perforées que les spécimens français.

LES SPECIMENS

Plutôt que de plagier Monsieur Fayette, je donnerai ici sa définition du Spécimen :

 

" Les spécimens sont créés dans le but de faire connaître, aux grandes banques internationales, et aux instituts d'émission étrangers, les vignettes des nouveaux billets, avant leur mise en circulation.

Ceci afin de pouvoir connaître les nouvelles coupures à l'avance, et d'avoir la possibilité de comparer un specimen avec un éventuel billet douteux."

 

 (C. Fayette : Les billets de la Banque de France et du Trésor1800-2002)

 

 

1 - F.1 à F.28 : 5F NOIR à 100F JEUNE PAYSAN

 

2 - F.29 à F.51 : 300F CERES à 10 000F BONAPARTE

 

3 - F.52 à F.60 : 5NF sur 500F V.HUGO à 500 NF MOLIERE

 

4 - F.61 à F.76 : 5F PASTEUR 500F P.M. CURIE

 

Dans ce chapitre, seuls ont été référencés les exemplaires complets, avec filigrane.

Dans l'édition 2019 de "La cote des billets", J.M.DESSAL  a référencé de nombreux spécimens.

Ces références seront utilisées sur ce site.