LES TRAITES COLONIALES au XIXème siècle

Première étude sur ce sujet :

M. KOLSKY : "Les Traites officielles aux XVIIIème et XIXème siècles en 2002 (Collection Histoire du Papier-Monnaie Français)

 

Tableau mis à jour le15 juillet 2017 

  • 508 traites recensées
  • 158 références

TYPE 1      Format : 195 x 130 mm

TYPE 2     Format : 185 x 145 mm

TYPE 3     Format : 220 x 110 mm

TYPE 4

TYPE 5     Format : 215 x 110 mm

TYPE 6

ARTICLE paru dans le bulletin numismatique de la CGB n° 117

http://www.bulletin-numismatique.fr/bn/pdf/bn117.pdf

LES TRAITES COLONIALES EN NOUVELLE CALEDONIE ET TAHITI

 

J’ai eu entre les mains le seul livre consacré à ce sujet : «Les traites officielles aux XVIIIème et XIXème siècles » de M. Maurice KOLSKY, daté de 2002.

 

Lorsque j’ai vu une traite de Nouméa à vendre, j’ai commencé à m’y intéresser et ai pu mesurer leur rareté.

 

Ma première traite achetée n’était pas référencée dans le livre de Kolsky, la deuxième non plus , la troisième pas davantage.

Dès que j’achetais une traite aux enchères sur un site spécialisé, une autre apparaissait à la vente. Mes finances étant limitées, je contactai le vendeur pour savoir combien il lui restait d’exemplaires. « Environ 160 »…telle fut sa réponse !

 

Grâce aux éléments fournis par ce vendeur que je remercie pour sa compréhension et sa patience, j’ai pu étoffer sérieusement les connaissances rendues publiques par M. Kolsky.

 

Là où Kolsky décrit une traite pour Tahiti, j’en possède trois dans ma collection. Là où il décrit 10 traites pour la Nouvelle Calédonie, j’ai pu en étudier 228, dont 45 types différents par la valeur ou la date.

 

Il existe deux grands types de traites pour la Nouvelle Calédonie :

1-         1 - Sur papier rose au format 222 x 135 mm, cadre et enluminures en noir, en  usage de 1869 à 1873

2-         2 - Sur papier vert pâle au format 217 x 110mm ; cadre avec personnages « exotiques » en brun, en service de 1874 à 1889.

 

Il existe 4 sortes de datation :

1-         -  2 chiffres imprimés et 2 manuscrits (pour 1869 et 1870 seulement).

2-         -  3 chiffres imprimés et un manuscrit.

3-         -  4 chiffres imprimés (années 1874 et 1875)

4-          -  4 chiffres imprimés par surfrappe des types précédents (de 1877 à 1889)

 

Dans le tableau qui suit, j’ai classé toutes ces traites par année, puis par valeur et par date d’émission.

 

On constate pour les années 1874 et 1875 une concordance parfaite entre ce type de classement et la suite des numéros de traites relevés.

 

C’est ainsi, par exemple qu’une traite de 100 F émise le 2 juin 1874 a un numéro inférieur à une traite de 250 F émise le 21 février de la même année.

 

On constate par ailleurs que les numéros des traites de Tahiti retrouvées s’insèrent parfaitement dans la numérotation des traites de la Nouvelle Calédonie, ce qui tend à prouver qu’elles proviennent des mêmes carnets à souche.

 

C’est avec plaisir que je recevrai toute information complémentaire concernant ces traites (et celles d’autres colonies) et je suis prêt, bien sûr à partager les documents en ma possession.

 

Ma documentation provient des archives de la CGB, du livre de M. Kolsky, de deux sites d’enchères et de plusieurs vendeurs que je remercie.

 

KAJACQUES